• Accueil
  • MEPSTA: Une nouvelle loi pour lutter contre les violences à caractère sexuel à l’école.

MEPSTA: Une nouvelle loi pour lutter contre les violences à caractère sexuel à l’école.

MEPSTA: Une nouvelle loi pour lutter contre les violences à caractère sexuel à l’école.

Partager sur :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Assistance

Le Ministre des enseignements primaire, secondaire, technique et de l’artisanat, le Prof Komla Dodzi KOKOROKO a ouvert ce mardi 07 juin 2022, l’atelier de validation de l’avant projet de loi relative à la protection des élèves contre les violences à caractère sexuel.

Un meilleur environnement de travail pour l’enseignant et d’apprentissage pour l’élève, c’est l’objectif du gouvernement pour atteindre l’enseignement de qualité au Togo. Et la réussite la lutte contre le décrochage des apprenants du système éducatif et de la formation passe par l’éradication des violences sexuelles et les grossesses précoces en milieu scolaire.

C’est dans cet esprit que le Ministre KOKOROKO s’est engagé à faire réviser par les acteurs compétents, les textes de loi en la matière afin de garantir un environnement scolaire protecteur et sécurisé pour tous les apprenants.

Face aux représentants des partenaires techniques et financières du secteur de l’éducation, aux acteurs de la société civile, au bureau de l’union des associations des parents d’élèves (UTAPE), aux responsables des syndicats de l’enseignement, aux enseignants chercheurs des universités de Lomé et de kara et plusieurs autres acteurs, le Prof D. K. KOKOROKO a exprimé tout son désir de voir l’environnement scolaire toiletté pour de nouveaux et vrais challenges.

«C’est un progrès, mais la loi ne pourra pas tout régler. Il nous faut des réponses adaptées face à ces phénomènes. Il faut une véritable révolution des mentalités en informant les jeunes et en stigmatisant les prédateurs”, a lancé le ministre.

Durant trois jours de travaux en commissions, les participants auront pour tâche de proposer des améliorations au projet de loi qui sera soumis à la validation en plénière, le jeudi 09 juin 2022.