• Accueil
  • MEPSTA/Atlantique Telecom : une convention de partenariat au profit du système éducatif

MEPSTA/Atlantique Telecom : une convention de partenariat au profit du système éducatif

MEPSTA/Atlantique Telecom : une convention de partenariat au profit du système éducatif

Partager sur :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Le ministre des enseignements primaire, secondaire, technique et de l’artisanat, le Professeur Dodzi Komla KOKODOKO a signé, le jeudi 5 novembre 2020 une convention de partenariat avec la société Atlantique Telecom, Moov, représentée par son Directeur Général M. Abdellah TABHIRET.

Le ministre des enseignements primaire, secondaire, technique et de l’artisanat, le Professeur Dodzi Komla KOKODOKO a signé, le jeudi 5 novembre 2020 une convention de partenariat avec la société Atlantique Telecom, Moov, représentée par son Directeur Général M. Abdellah TABHIRET.

Les deux personnalités ont signé, respectivement, au nom du MEPSTA et de la société Moov, un contrat de bail et une convention de partenariat. Dans le contexte du partenariat, il sera essentiellement question de doter le Lycée technique d’Adidogomé d’équipements et d’offrir aux apprenants des possibilités de pouvoir vivre l’expérience professionnelle à travers la société Moov Togo.

Pour le ministre KOKODOKO, ce partenariat public-privé s’inscrit dans la logique de la revitalisation du système éducatif national. Il salue cette initiative qui va permettre de trouver des solutions aux problèmes d’insertion professionnelle des apprenants, tout en s’inscrivant dans la droite ligne de l’action gouvernementale.

« Je voudrais particulièrement remercier le groupe Atlantique Telecom pour l’intérêt marqué au profit de l’un des fleurons de l’enseignement technique et professionnel au Togo, le Lycée technique d’Adidogomé. Votre formule est saisissante. Vous avez l’ADN de la générosité et par extension l’ADN de l’intérêt général. Nous avons en retour l’ADN de l’action et du service public », a-t-il précisé.

La présente cérémonie est en phase avec l’agenda du gouvernement qui voudrait que l’amélioration de la condition enseignante et de la qualité de l’enseignement soient au cœur de l’agenda scolaire au même titre que l’amélioration des conditions des infrastructures d’accueil des apprenants et des enseignants.

« Au-delà de l’acte que nous posons aujourd’hui à travers la signature de cette convention je peux vous assurer que le gouvernement reste décidé à agir de son côté dans le mélioratif et ce mélioratif se déclinera dans les mois à venir en un agenda très serré », rassure le Professeur KOKODOKO.