Prof Komlan Dodzi

KOKOROKO

Ministre des Enseignements Primaire, Secondaire, Technique et de l'Artisanat

Nous devons faire un saut qualitatif, parce que nous portons l'espoir de toute une nation.

Partager sur :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Professeur Komla Dodzi KOKOROKO

Champs de recherche

Droit public et Science Politique

Gouvernance publique 

Titres universitaires

Professeur Titulaire (2014)

Agrégé en Droit Public et Science Politique (2007)

Docteur en Droit Public (2005)

Certifié en Administration d’Elections de l’Institut de Préparation à l’Administration Générale de Paris II (2003)

Fonctions universitaires

2020 : Ministre des Enseignements primaire, secondaire, technique et de l’artisanat

2016 – actuel : Président de l’Université de Lomé

2008 – 2016 : Directeur du Centre de Droit Public (CDP) de l’Université de Lomé

2012 – 2016 : Vice-Doyen de la Faculté de Droit de l’Université de Lomé

2016 : Doyen de de la Faculté de Droit de l’Université de Lomé

2009 – 2012 : Directeur de l’Ecole doctorale de la Faculté de Droit de l’Université de Lomé

Expériences professionnelles,

-Professeur à la Faculté de Droit de l’Université de Lomé

-Professeur associé à l’Université Catholique de l’Afrique Occidentale (UCAO/UUT (Togo), la Faculté de Droit et de Science Politique de l’Université d’Abomey-Calavi (Bénin), la Faculté de Droit de l’Université de Ouagadougou

-Professeur invité à l’Université Montesquieu Bordeaux IV, à l’Université de Poitiers, à l’Institut International des Droits de l’Homme de Strasbourg, à la Cour de Justice de la CEDEAO

– Expert constitutionnel auprès de la Mission CEDEAO de médiation et de bons offices au Mali, août 2020

-Directeur du programme de la mise en place des comités locaux de paix dans les préfectures du Togo pour le compte du Projet d’appui à la mise en place d’une infrastructure durable de paix au Togo/PNUD/Togo.

-Directeur du programme de renforcement des capacités des acteurs socio-politiques en prévention des conflits, médiation, négociation, communication non violente et leadership transformationnel pour le compte du Projet d’appui à la mise en place d’une infrastructure durable de paix au Togo/PNUD/Togo.

-Co-directeur du programme de renforcement des préfets, des présidents de délégation spéciale et de chefs de cantons sur le processus électoral dans le cadre du projet d’appui PNUD au processus électoral 2015 au Togo.

-Consultant national, facilitateur principal pour la conduite du dialogue sur la contribution du Togo aux discussions sur la mise en œuvre des Objectifs de l’Agenda de Développement post-2015 (PNUD Togo)

-Consultant international auprès du Département Fédéral des Affaires étrangères (suisse) sur la justice transitionnelle dans le cadre de l’appui au Tchad, Niger et Mali

-Consultant international auprès du Département fédéral des Affaires étrangères de la Confédération suisse pour l’atelier Traitement du passé : bilan et perspectives

-Rapporteur du Comité technique chargé de la réforme électorale conformément aux recommandations des Missions d’observation électorale de l’Union européenne pour le compte du Gouvernement du Togo

Publications

  • « Service public et vulnérabilité au Togo », Varia autour du droit public, Mélanges AHADZI-NONOU, Presses Universitaires Juridiques de Poitiers, décembre 2019
  • Les Grands Thèmes du Droit Administratif, Presses Universitaires de Lomé, 2018, 237 p.
  • « L’universitaire, le pouvoir politique et la démocratie », Mélanges WODIE, Presses de l’Université Toulouse I Capitole, 2016,
  • « Avons-nous encore besoin du droit international de la démocratie ? », Mélanges F. HERVOUET, Pedone-PUP, 2015.
  • « L’Organisation Internationale de la Francophonie et la démocratie : variations optimistes sur un couple légitime ? », Ch. Desouches et al… (dir.), De Dakar à Dakar, OIF, 2015, Bruylant, 2014
  • « La nécessité devant le Conseil de sécurité des Nations Unies », Revue Béninoise des Sciences Juridiques et Administratives, 2013, p. 43 et s
  • « Révolution et droit international », Revue togolaise des Sciences juridiques, 2013, p. 71 et s
  • « Le rôle du Secrétaire général des nations Unies dans les mécanismes de sécurité collective », Revue congolaise de Droit, 2013, p. 21 et s
  • « La politique devant l’Administration publique du Togo », in Mélanges Jean du Bois de GAUDUSSON, Presses universitaires de Bordeaux, 2013
  • « Conclusions générales », Colloque de Bordeaux, IDESUF-CAMES, Le service public de la justice en Afrique, 31 octobre 2012.
  • « L’idée de constitution en Afrique », Afrique contemporaine, Les tabous du constitutionnalisme en Afrique, n° 242, p. 117 et s.
  • « Le bulletin de santé du contrôle de la légalité des actes des collectivités territoriales au Togo. Virée décentralisatrice aux termes de la loi n°2007-11 du 13 mars 2007 relative à la décentralisation et aux libertés locales », Revue togolaise des Sciences Juridiques, n°2, juin 2012, p.
  • « Les élections en Afrique : réussites et échecs », Pouvoirs, n°129, La démocratie en Afrique, Paris, PUF, p. 115-125.
  • « Éléments communs des codes nationaux de l’observation électorale et mise en perspective avec les codes de l’Union africaine et la Déclaration de l’UNEAD du 7 juillet 2005 », in Vettovaglia (J.-P) (dir.), Études en l’honneur du Président Abdou Diouf, Bruylant, Bruxelles, 2010.
  • « La portée de l’observation internationale des élections », in Vettovaglia (J.-P) (dir.), Études en l’honneur du Président Abdou Diouf, Bruylant, Bruxelles, 2010.

Activités hors Faculté de droit

  • Membre de la Commission de réflexion sur les réformes politiques, institutionnelles et constitutionnelles au Togo
  • Membre du Comité national technique de simplification des procédures administratives (Togo-2012-…)
  • Membre du Comité national sur la feuille de route de la décentralisation et les élections locales (Togo-2014-…)
  • Membre de la Commission Nationale des Droits de l’Homme du Togo (2010-2012)
  • Membre de l’Association Européenne des Administrateurs d’élections (AEAE)-Paris II
  • Lauréat du Prix de Thèse de l’Académie des Sciences Morales et Politiques de Paris (France)

Afin de jeter et consolider les bases de son émergence future, le Togo a fait réaliser un diagnostic qui dégage les principaux défis du Plan national de développement (PND) 2018-2022 auxquels il doit s’attaquer pour mieux se positionner sur le chemin de la transformation structurelle de son économie. L’un de ces défis consiste à doter le pays de ressources humaines qualifiées et compétentes.

Ainsi, conformément à la vision prônée par le Chef de l’Etat, SEM Faure Essozimna Gnassingbé, pour faire du secteur de l’enseignement un levier de développement, de nombreuses actions ont été initiées. Un accent particulier est mis sur le renforcement de la qualité du service éducatif et sur la réforme du système d’enseignement. Cette réforme en cours, l’Approche par Compétences (APC) a été entreprise pour mettre les programmes d’enseignement en adéquation avec les réalités sociales et convertir les apprentissages en compétences acquises. Elle mérite d’être généralisée à tous les niveaux d’enseignement.

Le ministère dont j’ai la charge est un département sensible mais aussi un département important. Si nos élèves ratent leur formation de base, ils n’auront leur place ni dans la formation professionnelle, ni au supérieur. Le socle c’est ici. C’est aussi un grand ministère : quand on regarde le personnel de l’Etat employé par la fonction publique, ce ministère gère le plus grand contingent des effectifs.

Au vu des défis qui nous attendent et pour l’atteinte des objectifs assignés à notre département, il faut y impulser un type de management participatif. Il faut de l’engagement de la part de tout le personnel et je l’y exhorte vivement ! On peut avoir l’intelligence, on peut avoir l’initiative. S’il n’y a pas d’engagement on ne peut pas avancer.

Ce site internet sera non seulement la vitrine de toutes les actions du ministère mais aussi une plateforme sur laquelle vous aurez accès à toutes les ressources : information et documentation publiques. Je veillerai personnellement à faire de la communication et du partage d’information, les leviers d’un management participatif.

Bonne lecture !

Prof Komla Dodzi KOKOROKO

Ministre des Enseignements Primaire, Secondaire, Technique et de l’Artisanat.