Aller au contenu principal

Revue sectorielle nationale de l’éducation : Améliorer la performance globale du système d’éducation et de formation en lien avec le PND et l’ODD4

Publié le : 27 juil 2019
Les acteurs du système éducatif togolais sont réunis depuis ce 24 juillet 2019 au Complexe scientifique du Lycée de Tokoin à Lomé pour une rencontre consultative nationale dans le cadre du processus de révision du plan sectoriel de l’éducation (PSE).

Les acteurs du système éducatif togolais sont réunis depuis ce 24 juillet 2019 au Complexe scientifique du Lycée de Tokoin à Lomé pour une rencontre consultative nationale dans le cadre du processus de révision du plan sectoriel de l’éducation (PSE).

Le secteur de l’éducation veut se doter d’un nouveau plan sectoriel pour la période 2020-2030 qui permette de relever les défis auxquels est confronté le système éducatif afin d’offrir aux enfants et aux jeunes une éducation de qualité au service du développement national.

Durant les trois jours de travaux, les discussions ont porté sur les résultats issus de toutes les consultations sous-sectorielles qui révèlent des défis majeurs en ce qui concerne l’équité, la qualité et la gouvernance du système éducatif togolais.

La revue sectorielle 2019 a été principalement marquée par le développement des différents scénarios de politiques éducatives. En effet, les scénarios de politiques éducatives sur la période 2020-2030 ont été élaborés sur la base de principes que sont l’assurance de la faisabilité des objectifs qualitatifs et l’atteinte d’une soutenabilité financière qui vise l’amélioration de la qualité, une prise en charge par l’Etat de tous les enseignants et le maintien des salaires des enseignants fonctionnaires. Autant de principes dont l’adoption devrait contribuer à l’atteinte des objectifs sectoriels communs, ainsi que ceux du pays, notamment en matière d’ODD. Une question estimée « capitale pour relever les défis identifiés, offrir aux enfants et aux jeunes une éducation de qualité afin de les doter de compétences nécessaires pour contribuer significativement à la réalisation du Plan National de Développement ».

Au total quatre scénarios ont été présentés avec une simulation optimale des résultats et les implications budgétaires. La revue a accordé une attention particulière au scénario 4 dont le paramètre principal est le recours à des fonctionnaires et à une catégorie d’enseignants subventionnée par l’Etat avec un taux d’encadrement légèrement plus élevé.

Il revient au gouvernement d’opérer le choix du scénario le plus réaliste afin de lancer la rédaction du nouveau Plan sectoriel de l’éducation.

Le Togo dispose d’un PSE qui a été endossé en 2010 en vue d’atteindre la scolarisation primaire universelle de qualité. Ce plan est périodiquement révisé à l’issue des diagnostics sectoriels du système éducatif (RESEN). Le nouveau plan ambitionne une meilleure gestion des flux par l’opérationnalisation des liens entre tous les sous-secteurs.

Top