Aller au contenu principal

De nouvelles infrastructures scolaires au CEG de Gbamakopé pour améliorer les conditions d’apprentissage des élèves

Publié le : 22 oct 2018
De nouvelles infrastructures scolaires au CEG de Gbamakopé pour améliorer les conditions d’apprentissage des élèves

Les élèves du collège d’enseignement général de Gbamakopé font cette année leur rentrée des classes dans des bâtiments refaits à neuf et équipés grâce au projet d’appui à la réforme des collèges (PAREC). Les nouvelles infrastructures ont été inaugurées ce jeudi 11 octobre 2018, par madame la Secrétaire générale du ministère des enseignements primaire, secondaire et de la formation professionnelle et l’ambassadeur de France au Togo.

Huit nouvelles salles de classes équipées, 20 latrines individuelles, un forage, un bloc administratif dont une bibliothèque et un domaine réaménagé, c’est l’ensemble des infrastructures inaugurées par Madame Tawuim TITORA, épouse BANKATI qui représentait le Ministre des enseignements primaire, secondaire et de la formation professionnelle, en compagnie de l’ambassadeur de France au Togo, Marc Vizy.

Ces réalisations du PAREC au CEG de Gbamakopé, avec un appui financier de l’Agence Française de Développement (AFD) à hauteur de 8 millions d’euros, s’inscrivent dans la droite ligne des ambitions conjuguées du gouvernement togolais et de la politique de coopération de la France à travers l’AFD, à savoir, agir sur l’accès, la qualité et l’équité au collège.

Pour la Secrétaire générale du MEPSFP, Madame TITORA, ce geste de l’AFD est un cadeau inestimable et d’une grande valeur sociale et économique car il contribue à construire le développement du Togo. « L’accès de nos enfants au savoir, à la formation et à l’éducation est la voie la plus sûre vers de nouvelles perspectives de développement personnel et collectif », a déclaré Madame la Secrétaire générale.

L’inauguration officielle du CEG de Gbamakopé marque la concrétisation effective du projet de construction de trente collèges en approche communautaire dans les régions éducatives prioritaires que sont la région Maritime et la région des Plateaux.

Top