Aller au contenu principal

Maîtrise et planification de la création d’établissements scolaires au Togo : le processus de mise en place de la "carte scolaire" lancé

Publié le : 27 aoû 2018
Maîtrise et planification de la création d’établissements scolaires au Togo : le processus de mise en place de la "carte scolaire" lancé

Bientôt, le Togo  disposera d’une "carte scolaire" qui lui permettra de connaître et d’anticiper la demande éducative, d’endiguer définitivement la création anarchique des établissements communautaires en vue de garantir la qualité et l’équité durable dans le système éducatif.

Le processus de mise en place de la carte scolaire a été lancé, le jeudi 23 août 2018, par le Ministre des enseignements primaire, secondaire et de la formation professionnelle, le Professeur Komi Paalamwé TCHAKPELE, en présence de son collègue Georges Kwawu AÏDAM de l’enseignement technique et de la formation professionnelle.

La carte scolaire est un outil de planification au niveau local et national dont la finalité est la programmation des besoins futurs en matière d’éducation, notamment en personnel enseignant, en infrastructures et en équipements scolaires.

Pour le ministre TCHAKPELE, sa mise en place va contribuer à « renforcer le dispositif de pilotage de notre système éducatif afin de surmonter les défaillances et les dysfonctionnements importants qu’il connait encore aujourd’hui ».

Parmi ces dysfonctionnements, la création incontrôlée d’établissements scolaires par les communautés et la détérioration corrélative de la qualité de l’enseignement et des conditions d’équité.

Le processus de mise en place de la carte scolaire s’étalera sur une période de 2 ans et comprendra la réalisation de l’étude diagnostique, la réalisation d’une étude pilote et la généralisation de la méthodologie de la carte scolaire à l’ensemble du territoire national.

Pour l’heure, la sensibilisation entamée à l’endroit des décideurs et des partenaires tant au niveau central que local du système éducatif vise à avoir leur adhésion afin d’aboutir à l’élaboration d’une carte scolaire prospective et consensuelle, permettant d’optimiser les ressources disponibles et de garantir ainsi les conditions d’une scolarisation primaire universelle.

Top