Aller au contenu principal

Réunis en atelier dans les locaux du Lycée scientifique de Lomé, le 16 mars 2018.

Publié le : 03 mai 2018
Les enseignants ont une politique nationale

Réunis en atelier dans les locaux du Lycée scientifique de Lomé, le 16 mars 2018, les acteurs nationaux et les partenaires de l’éducation ont procédé à la validation de la Politique nationale sur les Enseignants du Togo.

Les travaux de cet atelier de validation nationale ont été lancés par le Ministre des Enseignements Primaire, Secondaire et de la Formation Professionnelle, Pr Komi Paalamwé TCHAKPELE. Il était accompagné de ses collègues Octave Nicoué BROOHM de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche et Georges Kwawu AÏDAM de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle.
Cette politique nationale sur les Enseignants est un outil qui est mis à la disposition du gouvernement pour mieux répondre aux multiples défis de qualité, de motivation et de professionnalisme du corps enseignant, dans une approche globale, graduelle et soutenable. Pour le Ministre TCHAKPELE, sa validation « permettra de disposer d’un cadre de référence, de concertation et de coordination de toutes les actions en faveur des éducateurs du Togo ».
La politique nationale sur les Enseignants au Togo fonde sa vision et ses orientations stratégiques sur les questions de la qualité, de l’inclusion et la revalorisation de la fonction enseignante. Sa mise en application tiendra compte de sa cohérence avec les politiques publiques existantes et va privilégier les solutions durables et financièrement soutenables, susceptibles d’impacter les processus d’enseignement et d’apprentissage.
La démarche inclusive et participative adoptée durant l’élaboration de ce document est un gage de l’adhésion de toute la communauté éducative aux options politiques et aux actions prioritaires retenues. Son élaboration a ainsi impliqué les représentants de tous les ordres et niveaux d’enseignement, des parents d’élèves, des fédérations des syndicats d’enseignants, des organisations de la société civile et des partenaires techniques et financiers.

Top