Aller au contenu principal

Programme allégé et actualisé du collège

Publié le : 10 avr 2018
Programme allégé et actualisé du collège

Le ministre TCHAKPELE a procédé, le lundi 9 avril 2018, au lancement de l’atelier de validation et de formation du personnel d’encadrement sur le programme allégé et actualisé du collège.

Cet atelier qui est prévu pour durer quatre jours, regroupe des formateurs venus de toutes les régions éducatives du Togo. Réunis en commission sur plusieurs sessions depuis novembre 2017, ces formateurs ont revisité les programmes de toutes les classes du collège en vue de leur allègement.
Dans le processus d’allègement des programmes, les différentes commissions constituées selon les disciplines ont tenu compte des 25 semaines de cours effectives dans l’année, du volume horaire hebdomadaire par discipline, du profil de l’élève en fin de collège et du profil de sortie de chaque niveau d’enseignement.
Les nouveaux programmes intègrent des thématiques émergentes à savoir les compétences pratiques de la vie, l’équité genre, les valeurs citoyennes, la couche d’ozone, la gouvernance et la migration, la climatologie, l’utilisation des TIC, les problèmes actuels de l’Afrique, les énergies renouvelables, les violences à l’école, le VIH Sida entre autres.
Parmi les innovations majeures, on peut noter que la technologie sera une sous discipline intégrée aux sciences physiques et à la chimie, l’initiation à l’enseignement agricole et les technologies de l’information et de la communication seront des disciplines fondamentales.
Pour le ministre TCHAKPELE, les programmes rénovés viendront ainsi mettre fin aux pratiques de classe depuis longtemps surannées et maintes fois décriées par les enseignants eux-mêmes et par les parents d’élèves. « La validation de ces programmes permettra de disposer de curricula de formation qui répondent plus adéquatement aux exigences de qualité et d’excellence dont nous voulons faire désormais le label de tout notre système éducatif », a-t-il déclaré.
Cette réforme permettra un meilleur réinvestissement des apprentissages, une meilleure intégration des problématiques sociétales et le décloisonnement disciplinaire. L’objectif visé par cet allègement des programmes est de former des jeunes harmonieusement intégrés dans une société en constante mutation et dont ils doivent participer au développement à travers des démarches pédagogiques innovantes.
Cet atelier de validation est couplé de la formation des formateurs qui auront la lourde tâche de rendre opérationnels les nouveaux programmes validés et de veiller à leur application effective dans les salles de classe.

Top