Aller au contenu principal

EXÉCUTION DU PROJET EDUCATION ET RENFORCEMENT INSTITUTIONNEL PHASE II

Résumé

Mise en oeuvre de la deuxième phase du projet d'Education et Renforcement institutionnel (PERI-2). Ce projet vise à renforcer les pratiques pédagogiques, augmenter les capacités d'acceuil, reduire les disparités dans l'accès et rétention des jeunes filles

Contexte


Le gouvernement togolais, dans le cadre de la mise en œuvre de son Plan Sectoriel de l’Education (PSE) 2014-2025, a obtenu  un financement du Partenariat Mondial pour l’Education (PME), d’un montant équivalent à 27.8 millions de dollars destinées au financement, sur la période 2014-2017, après un premier programme  exécuté sur la période 2014-2015, pour la mise en œuvre du Projet Education et Renforcement Institutionnel phase 2 (PERI 2).
 
Le PERI 2 soutient la mise en œuvre des activités des sous-secteurs ci-après : préscolaire, primaire et alphabétisation. Le PERI 2 est placé sous la supervision de la Banque mondiale qui agit en qualité d’administrateur des ressources du PME.
 
 
L’objectif du PERI 2 est de :
i) améliorer la qualité de l’enseignement et de l’apprentissage au cours des premières années du primaire ;
ii) renforcer l’accès et l’équité dans l’enseignement primaire, particulièrement dans les préfectures défavorisées.
 
Le projet est structuré en 3 composantes :
 
 Composante 1: Améliorer la qualité de l’éducation préscolaire et de l’enseignement primaire
 
Cette composante finance les activités ci-après :

  • l’élaboration et la généralisation des nouveaux curricula et des manuels aux niveaux préscolaire et primaire (CP1-CE1) ;
  • la formation des enseignants et  la sensibilisation pour la réduction du redoublement ;
  • l’octroi de subventions aux écoles dans 18 préfectures défavorisées et  de  subventions de recherche pour améliorer la qualité des enseignements et des apprentissages des écoles primaires. 


Composante 2: Renforcer l’accès et l’équité de l’enseignement primaire
 
Cette composante appuie :

  • la construction de forages, la construction et l’équipement de salles de classes dans 18 préfectures défavorisées à travers la maitrise d’ouvrage déléguée aux communautés éligibles représentées par le Comité de Gestion des Ecoles Primaires Publiques (COGEP). Les constructions se feront dans le cadre des subventions d’investissements du MEPS aux COGEP qui assurent la gestion financière et la passation des marchés suivant  les dispositions du sous-manuel de gestion communautaire ;
  • la promotion de l’éducation des filles dans 4 préfectures sélectionnées à travers  (i) des campagnes de communication et de sensibilisation, (ii) la fourniture d’uniformes scolaires pour toutes les filles (environ 56 460 filles) et (iii) la fourniture des kits sanitaires pour toutes les filles du CM1 et du CM2 (environ 10 780 filles). 


Composante 3: Renforcement des prestations des services d'éducation et  gestion du programme 
 
Cette composante  finance :

  • le renforcement des capacités des COGEP pour :
    • (i) la construction de salles de classe,
    • (ii) l'achat d'uniformes pour les filles et la distribution de kits d'hygiène, (iii) la gestion des subventions scolaires
    • (iv) les contrats de performance
    • (v) l’implication dans le suivi en général des activités de l’école ;
  • la mise en œuvre d’un programme d’alphabétisation à titre pilote pour quelques communautés impliquées dans le suivi des constructions du PERI 1;
  • le renforcement des capacités des ministères en charge de l’éducation en suivi- évaluation et responsabilité.

Top