Réunion d’évaluation du PADOE au MEPSFP



Le Cadre de de concertation et de suivi (CCS) du Programme d’amélioration et de diversification de l’offre éducative en Afrique de l’ouest (PADOE) s’est réuni le 4 mai 2018 pour valider le plan d’action 2018 du programme
Composé de représentants du ministère des enseignements primaire, secondaire et de la formation professionnelle, des collectivités locales, de l’ONG Aide et Action International Afrique et de l’Agence Française de Développement, le CCS a d’abord validé le niveau de réalisation du PADOE comptant pour l’année 2017 avant de valider le plan d’action 2018.
Le PADOE est un programme multi pays et multi acteurs développé par Aide et Action International Afrique. Il contribue par son approche multi partenariale à améliorer significativement l’offre éducative à travers le renforcement de capacités des structures de gestion et de pilotage des systèmes éducatifs et le développement des formes alternatives d’éducation.
Dans sa phase actuelle, la PADOE vise à impacter positivement la gouvernance locale de l’éducation par une implication des collectivités locales, le développement de la qualité de l’éducation et la diversification de l’offre éducative tout en mettant un accent particulier sur le suivi-évaluation.
Pour le ministre Komi Paalamwé TCHAKPELE qui a ouvert les travaux de cette réunion du CCS, il s’agit d’un « programme très ambitieux mais aussi très cohérent, dont la pertinence puise sa force dans l’adéquation des objectifs et des résultats visés avec la politique nationale en matière d’éducation ».
Cette deuxième réunion du CCS s’inscrit dans la phase 3 du PADOE – 2016-2018. Cette phase se justifie par la nécessité de consolider, d’institutionnaliser et de généraliser les dynamiques et les bonnes pratiques développées au cours des phases précédentes, dans la perspective de leur pérennisation. Les première et deuxième phases se sont respectivement déroulées sur les périodes 2005-2008 et 2011-2014.